Interview métier : Chef de projet Information médicale

Interview métier : Chef de projet Information médicale

Présentation

mathilde cordillotAttirée par le secteur de la Santé depuis longtemps, après l’obtention de mon doctorat en microbiologie, j’ai souhaité me tourner vers l’industrie pharmaceutique et en particulier m’investir dans des activités concrètes en relation avec les professionnels de santé et les patients. C’est comme cela que j’ai intégré Universal Medica en tant qu’attachée scientifique. En deux ans, j’ai eu la chance de pouvoir évoluer vers un poste de chef de projet.

 

Quel est votre rôle en tant que chef de projet ?

En tant que chef de projet, j’ai différentes missions et activités tant en termes de projets clients que de projets internes. Je travaille notamment en collaboration avec le service des ressources humaines pour la sélection et l’intégration de nouveaux collaborateurs. Je participe également au management global du pôle projets en assurant le suivi de l’avancement des projets et des indicateurs d’activité par projet et la préparation de plannings adaptés.

Par ailleurs, je suis responsable d’une équipe de spécialistes en information médicale et scientifique. En effet, l’information médicale constitue une des activités majeures de la société. Je m’occupe de la coordination globale du service : suivi des projets clients au quotidien, formation des équipes opérationnelles (initiales et continues), relation directe avec le client, respect des process, contrôle qualité, validation des livrables, suivi contractuel et budgétaire, etc. J’accompagne mon équipe au quotidien dans notre objectif commun de satisfaction client.

Comment pilotez-vous un projet d’information médicale ?

Lorsqu’un laboratoire décide d’externaliser son département d’information médicale, nous définissons ensemble le cadre de la mission, nous mettons en place une équipe dédiée que nous formons, en collaboration avec le client aux différents process et aux produits du laboratoire. Cette équipe est alors en charge de répondre aux questions des professionnels de santé et des patients par téléphone ou à l’écrit (e-mails essentiellement). Les réponses sont validées par notre client et sont toujours relatives au bon usage des médicaments.

Chaque demande est enregistrée dans un logiciel dédié pour la traçabilité et le suivi avec le laboratoire. L’information médicale est en quelque sorte la porte d’entrée au laboratoire de toutes sortes d’informations. Nos équipes sont ainsi formées et entraînées à détecter et notifier au laboratoire les cas de pharmacovigilance et les réclamations qualité.

Nos équipes sont formées en continu pour garantir un service de qualité à nos clients, dans le respect des délais. Les questions provenant des professionnels de santé et patients sont variées : elles peuvent être d’ordre médical (interaction avec d’autres médicaments, posologie autorisée, etc), ou d’ordre pharmaceutique et concerner des ruptures de la chaîne du froid ou la possibilité d’écraser un comprimé par exemple. Il peut s’agir également de questions commerciales suite à des ruptures de stock, etc.

Selon vous, comment évoluera l’information médicale dans le futur ?

S’agissant de l’information médicale, nous pouvons supposer que les canaux vont certainement évoluer avec l’arrivée des nouvelles technologies. Les appels téléphoniques se verront peut-être remplacés par des chatbots.

Par ailleurs, les patients s’intéressent de plus en plus à leur santé et aux traitements qu’ils reçoivent. Ils deviennent depuis quelques temps de réels acteurs de leur maladie. Comme nous le voyons largement avec l’agroalimentaire ou les cosmétiques, les gens ont de plus en plus besoin de transparence, ils veulent savoir « ce qu’ils prennent ». En ce sens, nous voyons de plus en plus de forums plus ou moins sécurisés émerger sur internet. Les laboratoires doivent donc dès à présent anticiper ce changement et évoluer vers une information médicale disponible via différents supports digitaux, notamment pour garantir aux patients un accès à une information fiable et de qualité.

Quelles sont les autres missions que peuvent vous confier les laboratoires ?

Nous accompagnons les laboratoires dans toutes les missions qu’ils souhaitent nous confier, essentiellement à partir du moment où un médicament a reçu son autorisation de mise sur le marché. Par exemple, nous avons des activités en :

1. Pharmacovigilance (externalisation complète ou mission ponctuelle comme la gestion de cas et déclaration aux autorités, détection du signal, rédaction de rapport, veille, …)

2. Gestion des réclamations qualité (investigation des causes, information sur la manipulation des produits…).

Nous pouvons également accompagner nos clients dans la mise en place d’études observationnelles. Il s’agit d’études permettant de suivre le produit « dans la vraie vie » et notamment d’évaluer son profil de tolérance.  Nous rédigeons un protocole et des questionnaires à destination des médecins et patients en collaboration avec le laboratoire et un comité scientifique réunissant des experts du domaine de l’étude.

Nous nous occupons de soumettre tous les documents de l’étude aux autorités de santé. Une fois les autorisations obtenues, nous procédons au recrutement d’investigateurs (médecins) et à la mise en place de l’étude. Médecins et patients devront répondre aux questions que nous aurons définies.  Ces études ne modifient en rien la pratique courante du médecin et la prise en charge du patient. Il ne s’agit pas d’essais cliniques. Elles permettent d’avoir des données dans la vie réelle. Une analyse statistique des résultats permettra ensuite d’avoir une image à un instant T de la prise en charge des patients.

Nous faisons également de la gestion de crise pour certains de nos clients. Pour ces missions, nous nous engageons à mettre en place sous 24 heures une équipe formée pour prendre en charge le surcroît d’activité. Une crise peut subvenir suite à une rupture de stock d’un médicament sans alternative par exemple, suite à un rappel de lot du fait d’un défaut qualité, ou encore d’une publication marquante sur un produit de santé dans la presse et relayée par les réseaux sociaux.

Quelle est la valeur ajoutée de votre poste pour le client ?

Je suis le lien entre le client et les équipes opérationnelles. Je m’assure du bon fonctionnement, à tous les niveaux, de la mission qu’il nous a confiée. Mon poste permet d’avoir une vision d’ensemble du projet de la gestion opérationnelle jusqu’à la gestion financière. Le client a ainsi un interlocuteur dédié ce qui facilite les échanges laboratoire/équipe. Travaillant pour plusieurs clients, nous sommes en recherches constantes d’amélioration et d’optimisation des services.

En conclusion, ce poste me permet d’avoir, au quotidien, des échanges variés et enrichissants avec mes collaborateurs, nos clients, les professionnels de santé ou encore les patients. La diversité des laboratoires avec lesquels nous travaillons et plus globalement la diversité de nos projets me permet d’être polyvalente. De plus, la relation privilégiée que nous avons avec les laboratoires pharmaceutiques nous donne la chance de pouvoir suivre de près les innovations médicales.

 

Interview de Mathilde Cordillot – Chef de projet Information Médicale 

 



Comments are closed.